Comment résoudre un FOZUDOKU ?

Les CINQ cartes que nous avons découvertes et placées face visible dans chacun des carrés magiques du FOZUDOKU seront nos indices pour calculer progressivement les autres cartes, en tenant compte du fait qu’il y a 24 groupes de quatre cartes (XXXX) dans chaque carré magique qui sont formés par les quatre couleurs du paquet et qui s’additionnent : 22 dans le premier carré magique à gauche, 26 dans le deuxième carré magique au centre et 30 dans le troisième carré magique à droite.

Pour résoudre le FOZUDOKU, il suffit de bien connaître et d’utiliser les 15 premiers groupes de cette liste :

Les quatre lignes horizontales

  • Les quatre lignes verticales
  • Les deux lignes diagonales
  • Les quatre coins du carré magique
  • Les quatre carrés de 2×2 qui forment la quatrième partie du carré magique.

Lorsque trois des quatre cartes d’un groupe dont la somme est constante du carré magique sont connues (22 dans le premier carré à gauche, 26 dans le deuxième carré au milieu et 30 dans le troisième carré à droite), la quatrième carte peut être calculée.

Comment résoudre le PREMIER carré magique à 5 cartes

Par exemple :

Tous les carrés magiques ont trois cartes visibles dans trois de leurs coins, vous pouvez donc calculer la carte qui va dans le quatrième coin (puisque les quatre coins sont un des groupes de quatre cartes qui s’additionnent pour donner la même chose).

Après avoir calculé et placé la carte dans le quatrième coin, nous pouvons regarder l’une des deux diagonales qui a trois cartes visibles et nous pouvons calculer la quatrième carte qui manque pour compléter cette diagonale.

Ainsi, lorsque dans un groupe de quatre cartes dont la somme est constante, il y a trois cartes visibles, nous pouvons calculer et découvrir la quatrième carte qui manque pour compléter le groupe et peu à peu nous allons résoudre le FOZUDOKU.

Mais, (et c’est très important), quand nous aurons placé 5 cartes, nous verrons que nous ne pouvons pas placer la sixième carte, parce que nous n’en avons aucune idée, puisqu’il n’y a pas de groupe de 4 cartes qui a la somme constante où trois cartes sont visibles.

Tous les groupes de 4 cartes qui sont encore incomplets n’ont que deux cartes visibles et il est impossible de calculer d’autres cartes. (Cela se produit toujours lorsqu’il nous reste six cartes à placer).

On peut alors placer une carte sans rien additionner.

J’appelle cette opération le “joker”, (la seule carte qui est placée sans addition)

Pour trouver et placer le “joker”, nous utilisons une autre stratégie qui n’est utilisée qu’une seule fois :

Comment résoudre le deuxième carré magique de 5 cartes

Comment placer la sixième carte alors qu’il nous reste six cartes à placer ?

Pour ce faire, on recherche trois cartes de la même couleur, car en connaissant trois cartes de la même couleur, on peut identifier et placer la quatrième carte de cette couleur sans rien additionner, car toutes les couleurs ont dans chaque carré magique quatre cartes et elles proviennent d’un de ces groupes de quatre numéros consécutifs :

( 1, 2, 3 et 4 ) ( 5, 6, 7 et 8 ) ( 9, 10, 11 et 12 )

Par exemple :

Si dans un carré magique nous avons placé :

le 5 d’OROS, le 7 d’OROS et le 8 d’OROS, nous savons que dans ce carré va le ( 5, 6, 7 et 8 ) d’OROS.

Nous pouvons alors identifier le 6 de NOTRE (notre joker) comme étant la carte manquante.

L’endroit où va le 6 d’OROS sera à l’intersection des lignes et des colonnes où il n’y a pas de carte d’OROS

Nous pouvons donc placer les 6 d’OROS (notre joker) sans rien ajouter.

Comment résoudre le troisième carré magique de 5 cartes

En plus des 24 groupes de quatre cartes (XXXX) qui totalisent le même montant et sont composés des quatre couleurs du paquet, le FOZUDOKU possède également 30 paires de cartes (XX) qui totalisent le même montant que 30 autres paires de cartes (OO) et les couleurs de certaines paires sont les mêmes que les couleurs de l’autre paire (XX = OO)

Cambiando las cartas de las parejas (XX) por las cartas de las parejas (OO) se forma un nuevo FOZUDOKU, (hay siete cambios posibles).

.

D’AUTRES MOYENS DE RÉSOUDRE UN FOZUDOKU

Une autre façon (un peu plus difficile) de résoudre un FOZUDOKU est d’enlever les 33 cartes qui sont face cachée, en laissant les espaces vides.

Mélangez les 33 cartes.

Mélangez-les un par un, en cherchant à savoir s’ils peuvent être placés ou non.

Cela peut se faire en solitaire ou en jouant avec une autre personne (celle qui place le plus de cartes gagne).

Une variante de ce jeu serait qu’après avoir été mélangées, les cartes sont à nouveau placées face cachée dans les espaces vides.

Naturellement, les cartes qui sont maintenant face cachée ne sont pas au bon endroit (sauf pour certaines qui se trouvent être au bon endroit).

Un joueur peut aussi découvrir une des cartes et regarder s’il peut la placer ou non, au cas où il ne pourrait pas la placer à nouveau face cachée, au même endroit (en essayant de se souvenir de la carte et de l’endroit où elle se trouve, pour savoir quand elle pourra être placée).

Si la carte que nous avons découverte peut être placée, nous déplacerons alors une carte que nous essaierons de placer, mais si nous ne pouvons pas le faire, nous la placerons là où il y a un espace vide.

Après avoir placé une carte au bon endroit, nous pouvons essayer de placer la carte qui se trouvait à cet endroit, en essayant de nous souvenir de l’endroit où se trouve la carte que nous cherchons (si elle a été découverte avant), comme on le fait dans les jeux MEMORY.

A %d blogueros les gusta esto: